Improvie cycle 1 2014-2015 – Exercices à enregistrer

Exo01 (arrangement 1) : au looper, enregistrez (dans l’ordre que vous voulez) 3 boucles, au moins 2 harmonisations, au moins 1 rythmique, puis faites un solo d’au moins 1m30.

Exo02 (partage) : Partager une impro libre dans le dossier collectif.

Exo03 (repiquage) : Repiquer au looper une impro d’un des autres membres du groupe et à la fin faire un solo libre d’au moins 1m30.

Exo04 (quintet 1) : Enregistrer un quintet libre avec d’autres membres du groupe.

Exo05 (quintet 2) :Enregistrer un quintet libre avec d’autres membres du groupe.

Exo06 (langage imaginaire 1) : Une impro au looper avec des boucles en langage imaginaire et un solo d’au moins 3 minutes également en langage imaginaire. Peu importe la structure de l’impro, le nombre de boucles, etc, du moment que les boucles sont en langage imaginaire et que le solo de minimum 3 minutes aussi. Cherchez donc votre langage imaginaire « naturel »… celui qui vient spontanément en essayant d’être le plus centré possible.

Exo07 (impro atonale) : Une impro purement rythmique (sans vibration des cordes vocales) en explorant différents sons, avec autant de pistes que vous le voulez, puis faites un solo d’au moins 1m qui ne soit pas « chanté », c’est à dire sans mélodie identifiable. Par exemple faites soit un solo très « parlé » avec des glissendos, ce qui peut vous permettre de continuer à développer votre langage imaginaire, soit jouez avant tout sur le rythme ou le timbre, en ne vous appuyant que sur une note et en tournant autour.

Exo08 (mouvements conjoints) : Au looper, faire une boucle sur une seule note. Puis parcourir une gamme en mouvements conjoints au moins une fois en entier de haut en bas et de bas en haut, et s’y balader lentement en écoutant bien la couleur de chaque note par rapport à la première. Puis après s’être bien baladé (prenez le temps), choisir une note ou plusieurs notes voisines et harmoniser la boucle. Puis recommencer la balade et rajouter une deuxième harmonie de la même manière. Puis faire un solo libre d’au moins 1m30.
Petite vidéo d’aide : https://www.youtube.com/watch?v=Be0EpkG4coo

Exo09 (7 boucles et solos spontanés) : Trouver une boucle, l’enregistrer au looper, puis immédiatement démarrer un solo (à l’instant où vous rappuyez sur votre pédale) d’environ 1m (pas moins de 50 secondes). Puis arrêtez tout et enchaînez immédiatement (sans une seconde de silence) avec la recherche d’une deuxième boucle. Recommencez le processus 7 fois en tout. Donc 7 impros avec une boucle + un solo d’une minute sans silence entre chaque impro.
Sur la plupart des loopers, l’effacement d’une piste implique de maintenir une pédale appuyée pendant deux secondes. Faites-le pendant la recherche de votre nouvelle boucle, ça vous obligera à lâcher-prise ! Essayez, quand vous lancez une nouvelle boucle, de changer de pulsation et si possible de tonalité et d’ambiance (mais ne vous prenez pas la tête avec ces deux derniers points).
N’attachez pas d’importance au résultat artistique de ces impros, le but de cet exercice est avant tout de développer votre spontanéité. Certaines impros seront probablement très chouettes, d’autres ne vous plairont pas, mais peu importe. Ce qui compte c’est la rapidité de l’enchaînement, et si possible l’exploration et la diversité.
Comme d’habitude, la boucle n’a pas à être immédiatement là, vous pouvez la chercher, mais là encore n’y passez pas trop de temps, faites simple et acceptez l’imperfection que ce soit au niveau de la justesse ou du calage rythmique.
Si vous voulez revoir la vidéo de Bobby pour vous inspirer : https://www.youtube.com/watch?v=PWriGiWw6i4

Exo10 (arrangement 2 – nappes) : Au looper, faites des impros avec d’abord 1 piste beatbox très sobre, visant surtout à marquer la pulse, plutôt avec un son de charley. Attention, pour cette piste qui détermine le cycle, à être sur une métrique symétrique (par exemple 8 ou 16 pulsations si vous êtes en 4 temps, ou 6 ou 12 pulsations si vous êtes en 3 temps), et à prévoir un cycle assez long pour pouvoir y poser ensuite une longue nappe. Puis une deuxième piste avec une nappe, voyelle au choix (essayez de varier d’une impro à l’autre, ouuu, mmm, aaa, ééé, etc), soit sur une seule note, soit deux avec un déplacement en mouvement conjoint, au-dessus ou en dessous, au milieu du cycle. Puis harmonisez cette nappe. Si la première voix n’était que sur une seule note, la deuxième doit obligatoirement être sur deux notes en mouvement conjoint. Si la première voix était sur deux notes, vous avez le choix. Mais pour toutes vos harmonisations de nappe, si vous vous déplacez sur une autre note en cours de cycle, déplacez-vous toujours en mouvements conjoints, et toujours dans le même sens (si ça monte on monte, si ça descend on descend). Puis ajoutez une piste de beatbox plus lourde (grosse caisse / caisse clair, ou « Poum Ka »)… puis rajoutez des harmonisations de la nappe, n’ayez pas peur d’en mettre un paquet, d’en doubler certaines, explorez, testez différentes couleurs ! Puis faites un solo libre d’au moins 2 minutes. En résumé : 1 beatbox charley sobre, 1 nappe, 1 harmonisation, 1 beatbox grosse caisse / caisse claire, à nouveau plusieurs harmonisations de la nappe, et enfin un solo d’au moins 2m. Ah, et si vous voulez glisser des solos intermédiaires avant d’avoir enregistré toutes les pistes, n’hésitez pas ! Je vous y encourage même !

Exo11 (beatbox 1 – stabilité et relances) : Au looper, enregistrer une impro avec un nombre de boucles au choix (d’une seule à autant qu’on veut), une métrique « normale » et précise (pas de mesure asymétrique, pas de boucle bancale) et qui groove un minimum (qui donne envie de danser, rien de trop plannant ou éthéré). Puis accompagnez au beatbox (donc sans enregistrer le beatbox dans le looper) pendant minimum 4 minutes. Consigne : trouvez un riff qui accompagne bien le reste, si possible avec grosse caisse, caisse claire et charley, et tenez-le. De temps en temps, faites des breaks/relances en fin de cycle, puis reprenez le riff sur le premier temps. Agitez les bras dans tous les sens si ça aide… et n’hésitez pas à regarder l’exercice en vidéo avec du recul pour vous inspirer. Après les 4 minutes de beatbox vous pouvez continuer l’impro librement si vous voulez.

Exo12 (exo perso 1) : Exercice personnalisé (voir mail du 6 février)

Exo13 (répétition) : enregistrer (filmer si possible, sinon ce n’est pas un souci) une impro libre au looper, puis chanter une boucle et la répéter pendant au moins 15 minutes, les pieds dans la pulse et avec en plus un geste ou rythme de percussions corporelles au choix. Chercher le centrage, la juste position du corps, de la pensée et de l’attention, qui permet de ne pas se fatiguer, mais au contraire d’être nourri et relié dans la durée.

Exo14 (à la volée) : Enregistrer d’abord, tranquillement, une boucle 1. Prévoir un cycle ni trop long ni trop court, bien caler la boucle rythmiquement et ne pas trop la charger notamment au niveau des notes pour garder de l’espace. Puis faire un solo d’entre 30 secondes et 1m30, en profiter pour explorer différentes idées. Puis, quand on se sent prêt, enregistrer dans l’ordre :
– Nappe (boucle 2)
– Harmonisation de la nappe
– Boucle 3
– Harmonisation au choix de la boucle 1 ou 3
– Beatbox
Tout ça « à la volée », ce qui veut dire qu’on les enchaîne sans laisser passer un seul cycle entre chaque piste, ni pour écouter ce qu’on vient d’enregistrer ni pour répéter la prochaine voix. Si on s’arrête malgré soi, par exemple parce qu’on a oublié ce qu’il faut faire ensuite ou qu’on s’est planté, l’exercice est raté. Peu importe la qualité de ce que vous enregistrez, ce qui compte est d’enchaîner les cinq voix en cinq cycles. Puis refaire un solo libre. Puis à nouveau enregistrer librement autant de voix qu’on veut (au moins 5, mais vous pouvez facilement en mettre entre 10 et 20) toujours à la volée. Puis optionnellement (je vous y encourage) un dernier solo. Pour ceux qui n’étaient pas là au cours (et même pour ceux qui étaient là si vous voulez réviser), j’ai fait une vidéo d’aide et de démonstration : https://www.youtube.com/watch?v=1K4A_wN9yWc – attention pour ceux qui n’étaient pas là, regardez aussi la vidéo du cours ! Pendant le cours il y a quelques conseils que j’ai oubliés de dire dans la vidéo, notamment le fait de penser un minimum à la voix suivante pendant qu’on est en train de chanter la voix en cours.

Exo15 (quartets et analyse) : Faire des quartets libres avec les autres membres du groupe. M’envoyer l’enregistrement d’un quartet, ainsi qu’un mail contenant une analyse aussi détaillée que possible. Je vous propose la forme suivante, inspirée de la CNV (Communication NonViolente) : observations les plus objectives possibles et appréciations personnelles correspondantes. Pour mieux se repérer, merci de mettre le temps de l’enregistrement correspondant aux commentaires, comme je le fais parfois dans mes retours sur vos impros – donc par exemple « à 3:34 Archibald arrête sa boucle et ça me frustre car j’aurais aimé l’entendre plus longtemps » ou bien « de 5:06 à 5:24 Irène est sur une boucle irrégulière qui se trouve souvent à la même hauteur que le solo de Marceline, l’harmonie ne correspond pas à ce que j’aurais aimé entendre, ça me dérange » ou encore « j’adore la partie entre 1:46 à 2:30, j’entends bien les voix et rôles de chacun, ça nourrit mon besoin de clarté, et d’autre part tout le monde est hyper synchronisé rythmiquement et chante fort, ça me donne envie de danser ». Etc… mais si cette forme ne vous convient pas, vous pouvez formuler votre analyse comme vous le voulez. Le but de cette analyse n’est pas d’apprendre à formuler les choses d’une certaine manière (même si ça peut être l’occasion de travailler ça aussi, si ce travail vous intéresse), le but pour moi est avant tout de développer votre compréhension de votre rapport à l’impro en tant qu’auditeur (car je pense qu’une partie de nous est auditrice, même lorsqu’on participe activement à l’impro, et cela influence énormément notre créativité et notre rapport aux autres), ainsi que plus globalement votre perception de l’impro. En d’autres termes, essayer de conscientiser la relation entre ce qui se passe dans l’impro et la réaction que cela suscite en nous d’une part, d’autre part élargir notre point de vue, prendre du recul, mieux percevoir ce qui se passe dans une improvisation en le verbalisant.

Exo16 (arrangement 2) : Enregistrer au looper un assez long cycle en 4 temps contenant :
– 1 boucle qui laisse une durée de silence aussi longue que la durée du chant.
2 harmonisations qui complètent un accord à trois degrés sur chaque note d’appui. Donc sur chaque note d’appui de la boucle, il faut 3 degrés différents sans degré voisin, par exemple 1-3-5, 1-3-6 ou 1-4-6. S’aider de l’exercice des accords si besoin. Peu importe si la boucle contient un seul ou plusieurs accords, du moment que chaque note d’appui est un accord à trois degrés sans degrés voisins.
d’autres harmonisations (nombre au choix) entièrement libres : octaves, autres degrés dans ou hors de la gamme, etc…
du beatbox (au moins 1 piste, pas de limite max).
A vous de voir si vous préférez enregistrer d’abord la boucle ou le beatbox, pour cet exercice je pense que les deux approches ont leurs avantages et leurs inconvénients. Une fois que vous avez votre boucle harmonisée et votre beatbox, solo d’au moins 2 minutes. Je vous encourage à faire beaucoup plus que 2 minutes et explorer ! Chanter en même temps que la boucle ou non, essayer différents volumes, différents rythmes, langage imaginaire ou non, etc et rappelez-vous la seule règle associée au rôle de soliste : affirmez-vous !
Après le solo, je vous encourage à faire évoluer l’impro librement.

Exo17 (accords enrichis) : Faire au looper des impros sur 2 accords enrichis en reproduisant les deux schémas vus en cours : 1-3-5-7-2 / 7-3-5-7-2 en mineur et 1-3-5-7-2 / 1-4-6-1-3 en majeur. Les degrés étant, comme en cours, à chanter dans cet ordre-là du grave à l’aigu, donc par exemple pour l’accord 1-4-6-1-3, le deuxième 1 est en fait un « 8 », et le 3 est un « 10 ». Utiliser les mouvements conjoints pour trouver les degrés, ne se servir du clavier que pour vérifier… vérifiez bien, car les degrés 7 et 9 risquent de ne pas venir spontanément, votre oreille va très probablement vous pousser vers les degrés voisins qu’elle connaît mieux. Vous pouvez mettre des notes de passage dans votre boucle si vous voulez. Vous pouvez aussi enregistrer des pistes de beatbox si vous voulez. Puis faire un solo libre d’au moins 2m. Puis… faites ce que vous voulez, je vous invite à enrichir l’impro, rajouter d’autres boucles, pourquoi pas des bruitages, refaire un solo, etc. M’envoyer un des deux schémas. Si ces deux schémas d’accords se passent bien et que vous avez encore du temps pour travailler l’exercice, n’hésitez pas à inventer vos propres schémas.

Exo18 (langage imaginaire 2) (à rendre AVANT DIMANCHE 31 AU SOIR si c’est possible) : Enregistrer une impro libre au looper avec un solo chanté en langage imaginaire, avec une partie du solo d’au moins 1m dans le langage imaginaire le plus crédible possible (à la réécoute il faut avoir l’impression que vous êtes vraiment en train raconter quelque chose dans une autre langue – s’il y a quelques passages moins crédibles ce n’est pas grave, mais il faut que la majorité de la minute choisie vous paraisse crédible). Puis repiquer les paroles de cette minute. Donc écrivez sur une feuille ou sur votre ordinateur « méya chona kol badaltou… etc » … écrivez les paroles, vérifiez-les, puis envoyez-les moi dans un document texte (dans votre dossier dropbox), en précisant bien où se trouve la minute repiquée dans l’impro (par exemple « entre 7:35 et 8:41 »), et envoyez-moi également l’impro (nommée « Exo18 »). En cas de question, n’hésitez pas !

Exo19 (solo a cappella) : Faire une impro a cappella (une seule voix, pas de looper, percussions corporelles autorisées) d’au moins 7 minutes – je vous encourage à en faire plein pour habituer vos petites voix, trouver des repères, essayer des choses, etc ; les gens disent souvent que c’est un exercice difficile, je vous conseille de ne pas vous attacher au résultat mais de le vivre comme une expérience qui enrichira vos impros polyphoniques.

Exo20 (chant pour tous) : Venir à un chant pour tous à Arts en Scène ou à la MJC Jean Macé avant la fin de l’année (voir les dates ici) et improviser une CircleSong libre.