Résumé de mon parcours

Je nais en 1984 et bien que ma famille soit originaire du nord de la France, je grandis dans la campagne d’Aveyron, avec la particularité que mes parents me fassent « l’école à la maison ».
La musique n’est durant mon enfance qu’un jeu de création parmi d’autres, c’est plutôt le dessin puis l’écriture qui m’occupent le plus jusqu’à ce que j’ai quinze ans en 1999 et que la musique devienne tout à coup un de mes jeux préférés.
A ce moment-là j’ai fini d’écouter de la variété, puis de la dance et de l’électro mainstream, je redécouvre maintenant le rock progressif qui berçait mes oreilles quand j’étais tout petit, et en particulier je tombe amoureux du groupe Genesis et de la voix de Peter Gabriel que j’essaye d’imiter. Un an et demi à casser les oreilles de toute la maison plus tard, ma mère m’apprend mes premiers accords de guitare, et je commence à écrire des chansons.

Ma passion pour le chant et la composition vont en grandissant pendant les années qui suivent. J’écris de plus en plus de chansons. En 2003 je commence à chanter en groupe, en 2005 je commence à prendre des cours et à étudier la musique, en 2006 j’arrête de travailler dans l’informatique pour me concentrer à fond sur la musique.
2008 marque une grosse étape, je déménage à Lyon (après avoir vécu entre-temps à Montélimar, à Montpellier et à la Grande Motte), j’entre en formation à l’ENM (Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne) en département chanson, je m’immerge dans des esthétiques jusque-là inconnues comme la comédie musicale et le jazz, et la même année je commence également à donner des cours de guitare et de chant.
Parmi les nombreux professeurs que j’ai à l’ENM, je dois en particulier beaucoup à Sylviane Feyssieux, qui contribue énormément à ce que je prenne confiance en moi et me lâche vocalement.

La grosse étape suivante arrive très vite, en 2010 je découvre presque simultanément Allan Wright et Bobby McFerrin. Allan Wright m’apparaît comme un génie de la technique vocale et de la pédagogie, tandis que Bobby McFerrin m’apparaît comme un génie du chant et de l’improvisation a cappella… Je me mets à essayer d’imiter les deux.
2010 à 2014 sont des années explosives… Niveau formation j’obtiens mon DEM chanson à l’ENM, puis mon diplôme de professeur certifié à la Technique du Chanteur Moderne d’Allan Wright, et je fais deux stages d’une semaine avec Bobby McFerrin. Niveau artistique je chante mes compositions en trio piano et saxophone, ainsi que seul a cappella avec un looper, je chante aussi dans deux quartets a cappella, un de reprises et l’autre 100% improvisé. Enfin niveau transmission, je donne en indépendant des centaines d’heures de cours à des chanteurs, groupes et chorales de tous niveaux. J’interviens par ailleurs à Arts en Scène, Voix sur Rhône, Carpe Dièse, au CFPM de Lyon, ainsi qu’au Centre Pénitentiaire pour Mineurs du Rhône où j’accompagne pendant plusieurs mois des adolescents incarcérés. On commence à m’inviter à donner des stages en dehors de Lyon. Je participe aussi activement à initier le projet Chant pour Tous.

Petit à petit, deux transitions s’opèrent. Je chante et compose de moins en moins de chansons, préférant me concentrer sur l’improvisation, et je cesse de chanter en groupe et de faire de la scène, préférant me concentrer sur la transmission. Ces deux passions se combinent notamment dans Improvie, une formation sur trois ans dans laquelle je mets pendant quelques années le plus gros de mon imagination et de mon énergie.

2014 et 2015 marquent aussi une reconnexion très personnelle avec une certaine forme de spiritualité. D’abord grâce à une rencontre avec Jean-Paul
Prat
et Ephphata, son travail sur le corps, qui résonne chez moi avec un chemin suivi dix ans plus tôt avec la méthode Huacos de Cécile Magnin, puis grâce la bouleversante découverte de Marshall Rosenberg, d’Isabelle Padovani et de la Communication Nonviolente à laquelle je commence alors à me former.
Cela imprègne assez nettement certaines de mes formations dans un premier temps, avant que je me repositionne en visant davantage à incarner ces dimensions plutôt qu’à chercher à les transmettre.

Tout ça continue intensément (Improvie, chant pour tous, les cours et les stages) jusqu’en 2017 où je me sens vraiment fatigué par ce rythme. Je mets alors en pause les cours particuliers, je programme la fin d’Improvie et de toutes mes activités hebdomadaires pour l’été 2019 où je prévois de ne plus faire que donner des stages, de manière à avoir beaucoup plus de temps pour faire d’autres choses et aussi pour pouvoir être géographiquement plus mobile.

En 2017 et 2018 je multiplie les stages, de plus en plus souvent en dehors de Lyon, en travaillant par exemple de façon répétée avec Mayenne Culture, VoxLab – Centre International de la Voix, Ecole de Musique Vallée Loire Authion ou Franche-Comté Mission Voix. Je deviens également professeur de technique vocale au CFMI de Lyon.

A l’été 2019, comme prévu j’arrête tous mes cours hebdomadaires et je déménage à Bruxelles. Je retourne pour la quatrième fois au stage annuel de circlesongs de Bobby McFerrin aux États-Unis, où j’ai cette fois l’immense bonheur et honneur de rejoindre l’équipe des intervenants, aux côtés de Rhiannon, Joey Blake, David Worm, Judi Vinar, Christiane Karam, Zuza Gonçalves, Tiago Grade, Sofia Ribeiro, entre autres fantastiques acteur·rice·s de l’essor du chant improvisé dans le monde.
Je me consacre de plus en plus à la formation pédagogique, activité qui me passionne depuis 2012 et qui se déploie notamment dans le cadre d’une formation de formateur/facilitateur en chant improvisé et circlesongs que je donne pendant huit mois à Lyon à l’intention de personnes ayant suivi le cursus Improvie. J’interviens aussi de plus en plus auprès de musiciens intervenants en milieu scolaire, professeurs de musique, chefs de choeur, etc, tout en continuant par ailleurs à proposer du contenu tout public, via des stages et jams d’improvisation ouvertes à tou·te·s.


En savoir plus sur où j’en suis en ce moment : « Eté 2019 : Grand Changement »